Veillée

La veillée de Noël et la messe de minuit
Dans les récits évangéliques de la naissance de Jésus à Bethléem, les pèlerins se rendent, dans la nuit, à la grotte de la Nativité, la coutume s’est répandue en Occident de célébrer une messe, traditionnellement à minuit. Avec le temps les messes de minuit ont lieu de plus en plus souvent en début de soirée. Les chrétiens revivent le soir de Noël l’histoire de la Nativité en mimant les Évangiles et en mettant en scène des crèches vivantes.
En rentrant de la messe de minuit le soir du 24 décembre tous se retrouvent en famille, autour d'un bon repas pour  la veillée de Noël 
Lors de la veillée de Noël, on fait brûler dans la cheminée une grosse bûche qui doit se consumer très lentement. La coutume dit que la combustion de la bûche doit durer au moins trois jours, si possible jusqu'au nouvel an et dans l'idéal jusqu'à l'Epiphanie ! C'était souvent l'occasion de rassembler tous les habitants de la maison (enfants, parents, grands-parents, domestiques) autour du foyer.


En Provence, la tradition voulait que ce soient le plus vieux et le plus jeune qui mettent la bûche dans le foyer !


Bûche de Noël dans la cheminée

En Provence, traditionnellement lors de la veillée du 24 décembre,  le repas est composé de plats maigres (7 selon la tradition), essentiellement des légumes. On quitte alors la table pour assister à la messe de minuit. Et on revient pour manger les treize desserts. Les 13 desserts symbolisent le Messie entouré de ses 12 apôtres lors de la Cène. 

Le choix des desserts n'est pas strictement défini, la composition varie d'un endroit à un autre, et d'une famille à l'autre, seul le nombre reste fixe.  


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.