lundi 27 mai 2013

Truffes au chocolat


truffes au chocolatPour environ  40 truffes

Ingrédients
250 gr de chocolat noir
50 gr de pralinoise (tablette contenant du praliné pour pâtisserie)
4 jaunes d’œuf
200 gr de beurre
Quelques gouttes d’extrait de vanille
1 dl de crème fraiche 30 %
100 gr de cacao amer (type Van Houten)
250 gr de sucre glace


Préparation  :  
20 mn pour faire la ganache + plusieurs heures pour refroidir + 20 mn pour faire les truffes


Préparation :
Sortir le beurre le matin afin qu’il ramollisse.
Couper le chocolat et la pralinoise en morceaux et faire fondre au bain marie.

Dans une jatte mettre les jaunes d’œuf, le beurre ramolli, le chocolat fondu ,  la vanille et le sucre glace.
Si le beurre a besoin d’être un peu plus ramolli, je l’ajoute au chocolat fondu dans le bain marie quelques minutes.

Mélangez énergiquement le tout pour obtenir une pâte moelleuse et homogène.
Filmez la jatte et placez la ganache dans le réfrigérateur pendant plusieurs heures. Elle doit être ferme.




Former les truffes  :
Mettre du cacao en poudre dans un verre.


Prendre de la ganache avec une grand cuillère, rassembler en boule la pâte en utilisant une petite cuillère et faites tomber une à une les boulettes de pâte à truffes dans le verre contenant du cacao. 

Tourner la truffe dans le verre avec la petite cuillère et la déposer dans une caissette ou un plat.
On peut aussi les rouler dans le cacao avec les doigts en mettant des gants fins en platique.
Remettre ensuite toutes les truffes au frais. Elles se conservent une semaine.




Chocolat chaud parisien

Chocolat chaud parisien 

pour 5 tasses
1 litre de lait frais entier
160 gr de poudre de chocolat chaud parisien Jean-Paul Hévin

Verser le lait dans une casserole et y délayer la poudre de chocolat chaud.

Porter au frémissement à grand feu ou sur une plaque électrique au thermostat maximum. Le chocolat étant une matière très sensible, mélanger constamment avec un fouet, afin qu'il ne brûle pas au fond de la casserole.

Dès que le frémissement est atteint, retirer la casserole du feu.

Continuer de fouetter hors du feu pendant 30 secondes afin de bien oxygéner le chocolat et de l'alléger. Si nécessaire le porter de nouveau au frémissement, pour obtenir la texture et la couleur désirées : le goût d'un chocolat qui n'est pas assez cuit ne sera pas mis en valeur, alors qu'un chocolat trop cuit sera épais et amer.

Il est possible de laisser le chocolat chaud au repos 5 mn à condition de le fouetter de nouveau avant de le verser dans les tasses.




Chocolat chaud banane-piment

Pour se réchauffer par ses températures polaires, je vous livre une recette de chocolat chaud extraite du livre "Chocolat chaud" dans lequel le chocolatier Jean-Paul Hévin révèle ses meilleures recettes de chocolat chaud.
www.jeanpaulhevin.com

Chocolat chaud banane-piment

Chocolat chaud banane piment



Ingrédients
100 gr de purée de banane
30 cl de jus d'orange
1 cuillère à soupe de jus de gingembre
30 gr de crème fleurette
piment d'espelette

Eplucher et écraser les bananes pour obtenir 100 gr de purée.

Ajouter petit à petit le jus d'orange et le jus de gingembre.

Incorporer la crème fleurette et 3 pointes de couteau de piment, mélanger à la cuillère à soupe.
Réserver au réfrigérateur sous un film alimentaire. (Durée de conservation : 4 jours).

Réaliser le chocolat chaud parisien et le verser dans les tasses.

Ajouter 2 cuillères à café de crème de banane, d'un mouvement circulaire et parsement un peu de piment d'espelette pour le décor.


"Le piment d'espelette taquine les papilles et diminue la sensation de "gluant" de la banane. Il accentue légèrement le côté épicé et forme un bon mariage avec le chocolat chaud parisien".


Pour réaliser cette recette il vous faut la recette du chocolat chaud parisien  et celle du jus de gingembre.

Jus de gingembre
Eplucher, râper le gingembre frais, ajouter 50 % d'eau et mettre dans un bac à glaçons pour le conserver au congélateur.


Biscuits étoiles au gingembre


Ces biscuits sont particulièrement appréciés des suédois pour Noël et pour la sainte Lucie.



Ingrédients : une trentaine de biscuits

250 g de beurre
300 g de sucre en poudre
1 œuf
1 cuillère à soupe de mélasse
4 cuillères à soupe de jus d’orange
2 cuillères à café de zeste d’orange
450 g de farine
2 cuillères à café de bicarbonate de soude
2 cuillères à café de cannelle en poudre
2 cuillères à café de gingembre moulu
2 cuillères à café de clous de girofle en poudre


Préparation : 30 minutes

Cuisson : 10 minutes


Préparation

Préchauffer le four à 200 degrés.

Dans un grand saladier, travailler le beurre et le sucre. Ajouter l’œuf, la mélasse, le jus d’orange et le zeste d’orange.

Dans un autre saladier mélangez, la farine avec le bicarbonate de soude, la cannelle, le gingembre et les clous de girofle. Incorporer à l'autre préparation et bien mélanger le tout.

Recouvrir des plaques du four avec du papier sulfurisé.

Avec un rouleau, étendre la pâte sur environ 25 mm d’épaisseur. Découper des étoiles avec des emporte pièces en forme d'étoile et faire cuire pendant 8 à 10 minutes dans le four préchauffé.

Laisser refroidir les biscuits sur une grille.

Apprendre à faire des Bredele en vidéo

Petite vidéo sympathique pour apprendre à faire des Bredele.




Le Glögg




Le Glögg est un dérivé du vin chaud. C'est une boisson épicée que l'on sert en Suède  à Sainte Lucie et à Noël.








 

Ingrédients

Pour une grande carafe (pour 15 à 20 verres)

1 orange non traitée
1 morceau de gingembre
1 baton de cannelle
8 clous de girofle
1 cuillère à café de cardamone
1 bouteille de vin rouge


Préparation

Couper le gingembre en petits morceaux. Pelez l'orange et coupez le zeste en petits morceaux.

Faites chauffer le vin dans une casserole en ajoutant toutes les épices

Attention le vin ne doit pas bouillir.

Laissez mijoter les épices dans le vin et retirez les de la casserole.

Ajoutez du sucre et faites chauffer à nouveau pour que le sucre fonde.